Road trip Québec – Dimanche 20

7092014

Salut les boys!

Aujourd’hui, pour bien commencer, voici un petit morceaux pour être dans l’ambiance :

Le matin, on se lève de bonne heure pour avoir le temps de faire LA rando du parc : L’A/R du mont Jacques Cartier, culminant à 1200m! Malheureusement, quand nous arrivons à l’accueil pour payer notre nuit, une aimable guide étant passée 2x pendant le pti déj’ pour nous rappeler d’aller payer, et qu’on leur dit notre programme, ils nous informent que les départs de cette rando sont contrôlés : nous ne sommes pas libre d’y aller quand bon nous semble. On s’étonne un peu de cette pratique, mais il nous explique qu’ils limitent le nombre de personnes sur ce parcours car c’est une zone protégée de reproduction des Caribous. De ce fait, il n’y a des départs qu’a certains horaires et tout le monde doit redescendre à 16h du sommet. Nous n’aurons pas le temps de profiter, il faudra se speeder dans le chemin aller…. tant pis!

Du coup, suivant les conseils du guide, on se rabat sur l’ascension du Mont Xalibu, « Caribou » en Algonquins, qui lui atteint les 1140m. Babs nous accompagne à pied. On prend la voiture jusqu’au départ de la rando qui commence par un chemin assez large et lisse qui monte jusqu’au lac des Américain. A partir de ce point nous ne mettrons plus les pieds sur les pédales, la montée étant très chaotique, bourrée de racines, rochers etc…

DSC04443 DSC04442

C’est donc le mono sur l’épaule qu’on continue l’ascension d’un des plus haut sommet de la chaîne des Chics-Chocs qui compte d’ailleurs parmi les plus hautes du Québec. On monte, on monte, on monte et sur la fin nous avons des superbes points de vue sur les vallées alentours, une cascade bien mignonne… on a hâte d’arriver en haut! La fin est un champ de roche dans lequel on a vite fait de se mettre en cheville dans le sac.

Arrivé au sommet, on a une vue a 360° sur les alentours tout simplement magnifique! On mange nos casse croûte devant ce paysage exceptionnel, avant de faire une micro sieste au soleil! On attaque ensuite la descente, je ne roule pas trop des les pierriers, ayant vraiment peur de me coincer la cheville surtout que ce n’est pas vraiment type de sol sur lequel j’apprécie de rouler.

DSC04452 DSC04447 DSC04451

En sortant de ces zones rocheuses on continue sur un sentier roulant parsemé de passages bourrés de rochers, la falaise à quelques mètres de nous. On continue encore et sommes heureux de retrouver le sous bois car le soleil tape vraiment! Et la c’est un vrai régal : plein de passages rocailleux, des petits gap, passages roulants etc… on prend vraiment beaucoup de plaisir à rouler sur ce sentier.

DSC04454 DSC04455

On fait une halte au niveau d’une cascade pour boire l’eau cristalline et remplir nos poches à eau et on continue de descendre.

DSC04440

Il y a quelques passages sur lesquels nous nous engageons pas, pour être surs de ne pas se blesser avant les unicon, mais dans l’ensemble on a pas mal roulé et c’était vraiment super!




Road trip Québec – Samedi 19

6092014

Halo!

Comme prévu on se lève pas trop tard! Et on commence par la rando phare : l’A/R du pic Champlain! On se gare près d’un centre d’accueil du parc et on commence la route, qui longe le fleuve, il y a des superbes point de vue sur les baies. On emprunte la route piétonne pour avoir la meilleure vue jusqu’à ce qu’un garde nous demande de prendre la piste vélo.

DSC04347 - Copie DSC04383

On s’exécute sans rechigner, de toute façons la montée commence marquant le début du sous bois avec racines, rochers etc… et malgré notre feignantise on roule sur certains passages. On s’arrête à quelques point de vue en route avant d’arriver en haut. Nous avons une superbe vue sur le parc, ses multiples baies : c’est super beau! On reste un moment à admirer le paysage avant de redescendre, le sentier est assez roulant et certains passages un peu plus techniques sont vraiment sympa!

Pic Champlain Pic Champlain Pic Champlain Pic Champlain

De façon à nous rapprocher à notre prochaine rando, on va en voiture manger notre pic nic sur le bord de la baie du Ha! Ha! La vous vous demandez pourquoi un tel nom? Le guide qu’on a vu à l’entrée nous a expliqué qu’il y a beaucoup de versions, lui en connaissant 2 :

- A l’époque des tribus autochtones, une femme indienne et son bébé récoltait des mollusques dans la baie. Surprise par la montée rapide des eaux ( le fleuve Saint laurent est soumis aux marées car en accès direct à l’Océan) elle se retrouve piégée et essaie d’escalader les falaises pour s’en sortir. A un moment, pour réaffirmer sa prise elle pose le couffin sur un rocher et avant qu’elle puisse réagir une vague emporte le nouveau né. Le pleurs et cris de l’enfant auraient alors donné le nom à cette baie.

- La deuxième version est plus gaie, il s’agit simplement des cris d’émerveillement des touristes devant la baie : haaaaa!!!

On s’enfile quelques sandwichs, assis sur un tronc d’arbre au bord de l’eau…
En début d’après midi, après s’être bien roboré, nous partons pour la deuxième rando dont une partie passe sur des plages/baies accessible uniquement à marée basse. Le début du chemin longe les baies du parc, c’est super joli, puis on longe une plage.

DSC04398 DSC04391

On s’arrête quelques minutes gaper une marche fort sympathique avant de reprendre notre chemin. On roule maintenant sur un sol constitué d’ardoise, assez agressif pour nos pneus, on a pas envie de tomber la dessus! Puis, plus on avance et plus le terrain devient accidenté. On avance quasiment tout le temps avec le mono sur l’épaule, rouler étant devenu impossible. On continue donc avant de retomber sur une petite crique dans laquelle on rencontre une famille de Québecois avec qui on parle une dizaine de minutes. Il y a quelques rochers praticable juste avant d’arriver sur la crique sur lequel le père de famille nous mitraille.

DSC04374 DSC04410 DSC04407

On repart en longeant une plage avant de retomber sur une partie rocheuse qui devient de plus en plus accidentée jusqu’à presque devenir sur pas mal de passages de l’escalade! On arrive ensuite sur un sentier dominant les rochers acérés et le fleuve mais sur lequel on peut rouler mais il est entrecoupé de partie de portage. Ce n’est pas grave car cela nous permet d’admirer le paysage plutôt que de regarder par terre à éviter les cailloux!

DSC04431 DSC04434

On retombe ensuite sur une baie (oui encore!) qui nous amène sur un sentier balisé retournant à notre point de départ. Beaucoup de marches dans un premier temps puis nous finissons sur un sentier roulant. Nous sommes tous les trois super content de cette rando, vraiment chouette!!

DSC04423DSC04437

On boit un coup avant de partir pour le parc national de la Gaspésie, dernier arrêt avant de retourner sur Montréal chercher Mich’ avec nos escales du « come back » en ville.

On roule, on roule, on roule >>DSC04439
jusqu’à bifurquer au niveau de Sainte Anne des Monts vers le centre du parc ou se trouvent les campings : 70km en plein cœur de la foret, il faut penser au carburant pour la route retour!

On arrive vers 20h30 au parc, la nuit commençant à tomber mais, contrairement à ses homologues, le parc ferme à 20h au lieu de 22h. Du coup on se cherche un emplacement disponible avant de planter la tente et on verra demain…!




Road trip Québec – Vendredi 18

29082014

Réveil matin : 3h30! T’toy et moi nous extirpons de nos duvet pour aller voir le coucher de soleil. Un tchou-tchou de trois voitures nous mène jusqu’au secteur des dunes, paysage étonnant dans cette région, sur lequel nous nous installons pour admirer le paysage.

Lever de soleil

Lever de soleil

Lever de soleil

Lever de soleil

Vue sur la baie, nous avons de la chance car le ciel est nuageux : juste assez pour avoir des reflets mais pas trop pour quand même y voir quelque chose! Le soleil éclairant les nuages petit à petit, on admire le ciel qui se teinte d’orange avec que l’astre n’enflamme tout les nuages d’une lumière rougeoyante!! On reste de longues minutes à regarder la lumière changer petit à petit, puis une fois le jour levé, nous repartons vers l’AJ finir notre nuit.

Lever de soleil

Lever de soleil

Lever de soleil

Lever de soleil

 

Lever de soleil

Lever de soleil

Lever de soleil

Lever de soleil

Quelques heures plus tard on se lève à nouveau et on trainasse toute la matinée pour ne décoller pour notre prochaine étape qu’en fin de matinée : la gaspésie. Il nous faut donc traverser le Saint Laurent, il y a à un bac au Nord de Tadoussac : Les Escoumins. Nous avons à peine plus que 30mn de route et en arrivant on se rend compte qu’il nous faudra attendre 3h avant le prochain ferry.

DSC04307

Du coup on mange sur les rochers, devant le fleuve puis on chope les monos pour se faire quelques lignes dans roches. Plus le temps passe et plus les voitures s’accumulent, les picks up avec leurs énormes caravanes etc… mais tout arrive à rentrer dans le bateau! Pendant la traversée, nous avons la chance de voir Marsouins et Bélugas.

Les Escoumins Traversée Traversée Les Escoumins

Une fois débarqué, on continue jusqu’au parc du Bic, conseillé par des Québécois lors de notre passage à Québec. On y arrive en début de soirée, on plante la tente et on décide de faire une petite rando « coucher de soleil ». On va jusqu’à la pointe de l’épinette (pas électrique) depuis laquelle on à une jolie vue mais brève : la nuit tombe vite! Au final on rentre dans le noir.

Parc du Bic Parc du Bic

Ayant vu tout le panel de rando disponible, on veut se lever tôt le lendemain pour en faire le matin et l’aprèm’!







Info algerie foot |
footroom |
hadygo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LAMBESC RAID AVENTURES
| Muay Thai Spirit
| AS.KARATE-DO Noyers-sur-Cher