Week-end Muni en mode LRF – partie 1

23 05 2014

Salut à tous,

Lors du long week-end du 8mai, nous avons organisé une « rencontre » Muni. De façon à pas se prendre la tête et à voir comment ça se déroule nous n’avions invité que des copaing’ !
Quelques personnes, crevant de trouille, n’ont pas pu venir, Pablo en tête, ce traître infâme qui mériterait d’être privé de zizicoincoin à vie ! Nous regrettions l’absence de notre manager, occupé à fabriquer des carénages de F3 en carbone…

DSCF7434

La première journée, le jeudi 8, les roues flaquettes, composés de Gaétan,  Flup-Flup, Michel et Bourru sont rejoint par le « petit » Antoine ainsi qu’Alain, un alsacien. Nous avons donc été pas très loin de chez moi pour faciliter les transports de chacun.

En haut du col de Ste Marie, nous avons commencé par un petit chemin pas très difficile mais parfait pour se chauffer : une première partie rapide et sans embûche suivi d’une deuxième plus pentue, truffée de cailloux et parsemée de racine, nous aiguise progressivement les sens ! Agréable à descendre à toute vitesse, on ne met pas longtemps à descendre.

Mich’ est malade, blanc comme un c**, il s’arrête et se couche pendant la descente. On hésite à l’enterrer sous des branches de sapin mais comme il est gentil on se retient !

On traverse ensuite la route pour monter au sommet du deuxième chemin, historiquement, ce spot est le premier lieu de roulage muni des LRF !

Le chemin serpentant le long du col de Ste Marie est semé d’embûche, un dénivelé intéressant, quelques falaises effrayantes et surtout ! Surtout ! Un bunker (rappelez vous vos cours d’histoire, bunker, casques à pointes toussa…) de FOLIE !!

DSCF7449

DSCF7446

 D’un côté le saut est progressif et passe d’une hauteur de 10cm à environ 1m40, parfait pour débuter et s’entraîner à sauter de plus en plus haut. Chacun y va de son petit saut, même Alain, rouleur dans l’âme ! De l’autre côté le bunker fait environ 1m70 avec une réception éloignée, « en vélo ça passe » nous confie Alex !

On reste quelque temps sur ce saut pour bien en profiter puis on finit la descente : rapide, quelques sauts c’est agréable à rouler !

 

 

 

 

 

DSCF7450

Arrivé en bas nous ne résistons pas à remonter pour une deuxième descente, mais cette fois en mode rapide : pas ou presque pas d’arrêt. On dévale alors à toute vitesse, réduisant notre montée d’une demi heure en 5/10mn de mono!

DSCF7455

En bas nous proposons un 3ème chemin aux autres : une single rapide sans trop de difficultés. A l’unanimité ce sera ça pour finir « en douceur »! Par simplicité on prend les voitures pour les déposer en bas du chemin qu’on remonte pour s’élancer en « tchoutchou ». Comme je l’ai dit, ce dernier chemin ne présente pas de difficultés mais il est super agréable de rouler à fond sur un petit sentier et de slalomer entre les arbres !!

Arrivé rapidement en bas, on redescend  tous chez moi pour l’apéro, et on passe la soirée tranquillou ! Michel nous abandonne car il bosse le lendemain mais il est remplacé par T’toy, qui, quand il dit oui, ne revient pas sur sa parole, et arrive pile au moment ou le kilo de pâtes est prêt ! Les bières descendent presque aussi vite que Gaétan sur sa 26″…

Le lendemain, je me lève un peu plus tôt pour aller chercher des croissants et du pain frais pour ma bande d’enfants.

Le programme s’annonce moins violent aujourd’hui ou c’est plus en mode « rando » que DH. Nous partons sans surprise à la bourre et après quelques courses, on arrive à notre lieu de départ. On s’est rendus dans un premier temps dans un camp celtique ou après une petite demi heure de roulage/marchage nous arrivons pour pique niquer. Nous avions quand même emporté une bouteille de 75cl de bière histoire de prendre un petit apéro ! La grande partie de cette bière, la « Chnoye des hautes Vosges », finira sur la veste de Gaétan…
Après que T’toy ait englouti la moitié des ressources alimentaires de la Somalie nous sommes repartis vers les voitures en empruntant un sentier pas très dur mais assez joueur avec quelques passages techniques, quelques sauts… c’est assez plaisant à rouler !

DSCF7460 DSCF7461DSCF7481

Arrivé en bas, pas le temps d’enlever les protecs qu’on reprend les voitures pour aller au prochain endroit : Dijon ! T’toy n’en revient pas pourtant nous sommes bien partis rouler à Dijon !
Cette première partie faisait environ 5km de long pour un dénivelé d’environ 300m.

On commence la rando paaaaar…..de la montée ! S’en suit un chemin de terre très roulant qui nous mène à une fontaine puis à la cascade des Molières, apogée de notre rando ! Toute cette partie est assez roulante, ça se passe bien…
On reste quelque temps à cette cascade, ayant repéré un saut au dessus d’un ruisseau chaque se motive pour le tenter ! La réception, dans le sable, est faite pour se planter mais cela n’empêche pas que tout le monde tente sa chance !

DSCF7508DSCF7516 DSCF7513 DSCF7512 DSCF7505

Après avoir fait suffisamment joujou, on remonte encore pour continuer la rando. On retourne ensuite aux voitures par un autre sentier assez étroit, c’est sympa à rouler. La fin de la rando est également super roulante, ça se fait bien surtout pour les grandes roues! Grosso modo cela nous fait une douzaine de kilomètres pour 600m de dénivelé.

On retourne ensuite chez moi ou, le moment des 1,5 kilos de pâtes venu (oui, soit disant qu’un kilo n’était pas assez…), c’est au tour de Jirka, un monobo, de nous rejoindre ! Il ne vient pas les mains vides et ramène avec lui une caisse de bières Tchèques !!
Malgré leurs tailles, 50cl, elles descendent elles aussi à une vitesse inquiétante!


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Info algerie foot |
footroom |
hadygo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LAMBESC RAID AVENTURES
| Muay Thai Spirit
| AS.KARATE-DO Noyers-sur-Cher