Vacances Rouesflapieds 2013

15 10 2013

vacances Rouesflapieds 2013
Album : vacances Rouesflapieds 2013
Euc toulouse, Chatel et le fief à Mich
20 images
Voir l'album

Cette année nous voulions faire un road trip comme il y a deux ans avec les pas le bon pied, mais malgré nos efforts et notre bonne volonté nous n’avons pas réussi à tous nous réunir en même temps, ce qui fait que seulement Babs à réussi a faire tout le road trip étalé sur trois semaines, croisant chacun suivant leurs disponibilités.

Mon road trip (Gaétan) commence aux EUC qui se déroulent au sein des EJC (european juggling convention). Donc départ le lundi 29 juillet, je récupère Babs à Dijon qui profite du kangoo étant donné que sa Xantia à rendu l’âme, surement dans une street race complétement illégale.

Vacances Rouesflapieds 2013 dans Autre en-route-pour-toulouse-300x187

Le trajet se passe sans encombre et en arrivant le soir on à le temps de planter la tente, de la replanter plus loin après s’être fait virer par la sécu, et d’aller regarder les finales de flat.

Le lendemain on fait grasse mat’, pour une fois on ne fait pas partie de l’organisation et on est pas obligé de monter les zones… on se fait de nouveau virer notre tente par la sécu de notre coin à l’ombre, dommage pour nous car il fait très chaud. C’est d’ailleurs sous cette chaleur qu’on fait le trial.

On est seulement une quarantaine, mais les gros niveaux sont là (vous connaissez mon niveau extraordinaire). Avec Babs on à pas roulé en trial depuis dijon sur la roue, on s’attend pas à tout déchirer, pour le coup, on fait ce qu’on sait faire le mieux: se faire plaisir!

babs-bientot-en-elite-300x187 dans Autre

Après 2h et autant de litres de sueur, on se dépêche de se remettre à l’ombre. Mais la compét’ a du retard et les zones pour les super élites ne sont pas encore montées. Je décide donc de prêter mes dons de super monteur de zones. Je me fatigue encore plus que sur mon mono, je me démène, je cours, je me pète le dos, certains viennent me demander quand seront fini les zones (je rappelle que je ne suis pas bénévole et que j’ai payé mon entrée), alors j’ai moyen apprécié quand les vrais bénévoles ont voulu allez chercher des pichets de bières à moitié prix alors que je me bougeais le cul pour eux . Une seule personne n’a pas osée partir quand j’ai résumé l’absurde de la situation à voix haute.

Après tant d’effort, j’avais bien mérité de regarder les super élites et encore une fois on a pu voir du gros niveau.

Le reste de la semaine se passe plutôt tranquillement, c’est un peu comme si on était en village de vacances, le meilleur exemple c’est l’apprentissage du NINJAAA, un super jeu qui à tout de suite trouvé un grand fan, oui parce que Babs est grand…. Sinon on a pu profiter des différentes spécialités culinaires que proposaient chaque stands pour pas trop cher vu la qualité des aliments. Babs ayant amené sa slack-line on à passé pas mal de temps à en faire jusqu’à ce qu’elle casse car, étant des gros bourrins, nous avons tiré à six pour la tendre alors forcément….. On est tellement en mode vacances qu’on a pas retouchés aux mono à part pour une petite virée dans Toulouse avec Théo ou on à eu droit à un magnifique jésus de Babs sur un dossier de banc.

Antoine, notre pôpa bourru nous rejoint, nous et notre mode vacances le jeudi soir. Et après avoir bien profiter des jeux de cartes de Babs, du Pastibel (pastis à la mirabelle) et de l’alcool de bourgeon de sapin on remballe le samedi pour notre prochaine destination : Toulon.

Seulement voilà, on a pas franchement préparé notre coup avec bison futé et on se retrouve bloqués dans les embouteillages. Au bout de 5h on aurait du arriver à Toulon, mais on a fait que la moitié du chemin. On se ravise et on se tape l’incruste chez Antoine à Ales. Une fois chez lui, le mode starcraft II est enclenché. Mais on en oublie pas notre objectif principal qui n’est pas de faire mass marines, mais bien de partir pas trop tard (vous remarquerez que j’ai pas dis tôt) le dimanche matin. On laisse Antoine et on se met en quête d’un gâteau pour les amis de Babs qui nous accueillent à Toulon.

entrainement-starcraft-300x187

Le timing est parfait, on arrive pour l’heure de l’apéro, un peu avant midi, on mange des hamburgers maison, et on va à la plage se baigner. Toujours dans le timing parfait, on rentre pas trop tard pour avoir le temps de couper les cheveux de Babs, en effet seule Lulu à le droit de lui couper les cheveux. J’en profite d’ailleurs pour remercier Foillou et Lulu pour leur accueil.

a-la-peche-au-oursin-a-toulon-300x187

Le lundi matin on décolle à 8h direction les Alpes, Châtel plus précisément, la meilleure station d’Europe a en croire la rumeur… A nous de le vérifier.

On arrive à Chatel au milieu de la journée, on se met en quête d’une place de camping. Heureusement, car nous avons pris la dernière. Damien nous rejoint au même moment pour cette semaine de muni et après avoir mangé nous allons sur les pistes.

On fait la « Blues and Rocks », c’est une bleue sur laquelle partent plein de variantes avec des passerelles avec tout ce que ça comporte comme passage étroits, sauts, frayeurs et gros plaisirs.

chute-iminente-300x187

Mardi, avant de repartir à l’assaut des pistes on va faire un peu de shopping. On se met en quête d’un pneu et d’une chambre à air renforcée pour le 24 pouces de Damien. En effet le 29 pouces à montré ses limites pour faire de la descente. L’après midi on est de nouveau dans le télésiège et on est repartit pour une autre bleue, « la Fluid ». Même si l’avantage de pas croiser grand monde nous arrange parce que ça nous évite de gêner les vélos. Pour le coup, on à compris pourquoi on a croisé si peu de monde vu que la piste étaient pas terrible, trop roulante pour nous. On ne refait pas une autre descente car un orage à commencé, juste avant de partir Babs et Damien font du street sur la terrasse du resto de la station.

i-belive-i-can-fly-300x187street-trial-en-muni-300x187

Il a plu toute la nuit et la météo pourrie continue le mercredi. Mais nous avons quand même affrontés vaillamment les intempéries et la montagne. Malheureusement nous nous retrouvons avec un choix très limité de pistes, la moitié étant fermées à cause du mauvais temps et une autre pour travaux. On décide donc de prendre les 2 télésièges pour monter tout en haut de la station et de redescendre par la piste bleue « Chatelanne » pour enchaîner avec la piste rouge « Ride Humble ». Très peu de monde pour nous embêter sur les pistes. La première piste est assez roulante truffée de grand sauts, on se rend compte qu’on a quand même pas mal de grip sur cette terre noir, chose qui va bien changer en arrivant sur la piste rouge avec toujours un profil assez roulant mais qui est faite d’une terre beaucoup plus glaiseuse. Donc pour le coup on a fait moitié mono, moitié toboggan même si on se rend compte que l’on glisse moins sur les monos qu’a pieds. Arrivés en bas de la station, on fait l’impasse sur la queue interminable pour laver les monos sachant qu’un point de lavage est dispo au camping, par contre on lave nos protecs dans l’eau qui ruisselle sur le goudron du parking. Étant de grands spécialistes ménager, on fait notre lessive en mettant nos fringues sur le capot du Kangoo pour les laisser se faire laver par la pluie pendant qu’on roupille.

Le Jeudi, on fait comme au tour de france, on prend une journée de repos. De toute façon il valait mieux vu la météo et comme ça nos fringues ont le temps de sécher… enfin on espère!

encore-un-repas-equilibre-300x187

Vendredi est notre dernier jour sur Chatêl. On espère pouvoir en profiter jusqu’au bout car le beau temps est revenu, mais les pistes fermées ne sont toujours pas rouvertes. On a fait trois descentes. Dans la première on commence avec la Ric et Rac ou Babs et moi on se fait quelques frayeurs, mais on l’avait bien cherché (mais puisque que je vous dis que j’ai vu un champignon) et on enchaîne avec la people qui est une piste avec quelques parties sympas, mais qui est beaucoup trop roulante pour qu’on prenne plaisir avec les monos, En plus on risque de se faire couper en deux a chaque seconde car les furieux du vélo sont revenus avec le beau temps. Et pour être sur de pas gâcher notre journée, on se refait fait à toute vitesse la « Fluid ». On termine bien fatigués même si on a le sentiment de rester sur notre faim pour cette semaine de muni, la faute à une mauvaise météo qui nous a pas laissé l’occasion de pouvoir vraiment profiter des pistes.

puisque-je-vous-dis-que-jai-vu-un-champignon-300x187chuis-toujours-vivant-300x187

broap-300x187

Mais on a pas le temps de se poser toutes ces questions, il faut qu’on remballe vite pour renter dans les Vosges avant de retrouver Michel en Alsace pour sa pendaison de crémaillère et accessoirement faire du mono. Pour ne pas nous retrouver de nouveau dans les embouteillages le samedi, on décide de partir le vendredi soir en revenant par la Suisse. La route aurait du se passer sans encombre, mais mon kangoo commence à en avoir marre des bornes et en tant que bon français il nous le fait savoir en un ronchonnement qui signifie rien de bon, surtout avec des a-coups dans le train arrière. Résultats, on se retrouve bloqué sur une aire d’autoroute.

Le garagiste envoyé par l’assistance emmène la voiture à son garage pour faire un diagnostique, on se rend compte rapidement que c’est la garniture de la mâchoire d’un frein arrière qui c’est décollée et qui se trimbale dans le tambour. Notre garagiste suisse allemand essaie de nous faire comprendre avec son français qu’il va essayer de réparer le lendemain s’il arrive à avoir les pièces.

Le kangoo à Damien est chargé avec un maximum de choses et Babs et Damien repartent vers les Vosges pendant que moi je reste en suisse ou je vais passer la nuit. A l’hôtel on me console en m’offrant une bière. Le lendemain à 10h30, je récupère ma voiture réparée, elle aura été immobilisé que cinq heures si on ne compte pas la nuit de sommeil. Belle surprise, je me dépêche de repartir et je vais directement chez Michel ou Babs et Damien nous rejoignent dans l’après midi.

On part bien trop trad de chez Michel pour rejoindre le Grand Ballon qui se trouve plus loin que l’on avaient supposé. C’est donc à la bourre que l’on commence la descente de la partie haute de la montagne, on décide de se faire la descente en mode « rush », mais c’est pas chose facile de rouler vite dans cette partie rocailleuse ultra technique. Et c’est là que survient le drame, le mono à Damien tombe sur une pierre qui lui casse le support de manette. Voilà donc notre  « pro manager » brakeless , c’est pas grave vu le retard, faudrait pas non plus perdre du temps en freinant.

Étant partis à la bourre, on revient aussi à la bourre chez Michel ou Marjorie nous à préparée plein de bonnes choses à manger (désolé Marjo pour le retard). S’en suis une soirée sympathique qui sous l’impulsion de Babs tourne autour du NINJA !!!! Et oui en plus du jeu, Babs lance « l’opération ninja », à 3h du mat’ on va chez une copine de Michel pour la recouvrir de PQ et bien sur le tout en mode ninja.

Alors forcement le lendemain, la mise en route est dure et longue (CTB), et encore une fois on part bien trop tard pour notre session muni qui part d’un château en hauteur pour arriver dans la vallée, c’est un petit sentier qui est super plaisant à rouler avec plein de sauts et de petits passages techniques. Tant mieux, car Kevin, le frère de Marjorie est venu avec nous pour prendre des photos. On se fait plaisir un maximum jusqu’à ce que Michel se fasse mal à la cheville et pour ne rien arranger, on se trompe de chemin et qui nous rallonge notre parcours de 3km de route.

un-petit-gout-de-nature-300x198whip-300x191

cheville-hs-198x300gaetan-passe-la-souche-198x300

Voilà, c’est sur ces 3km de goudron que se finit mon road trip. Toujours sur le goudron je remet mon engin à une roue dans mon engin à quatre roues pour retourner chez moi en attendant patiemment l’occasion de pouvoir perdre mes 3 roues de trop.

Le Druide.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Info algerie foot |
footroom |
hadygo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LAMBESC RAID AVENTURES
| Muay Thai Spirit
| AS.KARATE-DO Noyers-sur-Cher