• Accueil
  • > Archives pour novembre 2012

CFM 2012 – Samedi 3/Dimanche 4 novembre

10112012

Comme pour les unicon, Samedi : c’est jour de Muni!

Flup Damien et moi nous levons vers 8h, Gaétan part même plus tôt car il participe au cross et doit faire certaines choses avec l’orga’ (il a participé au tracé des différents parcours). On arrive donc comme des touristes vers 9h30, à la bourre car on pensais commencer à 9h, on se gare au bord de la route avant de monter en haut et de voir que rien n’est commencé!

Le cross démarre peu après, j’ai le temps d’aller voir LE gap de l’épreuve de descente, et on se poste ensuite vers l’arrivée du cross. On encourage tous les participants, Florent s’arrête nous faire des bisous, on hurle « Bourrine » à Gaétan et T’toy nous lance ses protec’ au visage!
Puis on se prépare, Mich, Gaétan et moi pour le départ de la descente.
Gaétan organise la reco du tracé. Nico Potier et moi partons de la toute fin du parcours pour voir le tracé en entier et, comme tous les participants, on s’arrête quelques minutes au niveau du « saut-de-gros-porc »! Chacun regarde un peu comment il est foutu, c’est marrant de voir les réactions des différentes personnes! Ça va du « Put*** personne va sauter ça, c’est un truc de malade!!!! » au « uai c’est jouable… » et encore « Ouaiiiiis énorme! »

Nico et moi continuons à monter en nous arrêtant quelques secondes sur chaque saut. On arrive finalement en haut les premiers, attendant tous ces faibles qui ont besoin de repérage et de prendre leurs marques pour sauter!!! :p
Après la reco du tracé, je me dit que les « grandes » roues seront avantagées. Peut être pas les 29″, car sur la fin c’est un peu saignant mais l’ensemble du parcours est quand même assez roulant,  ponctués par plusieurs sauts et un grand passage roulant. De quoi bien s’amuser en 26″!!

Les départs commencent toutes les 30 secondes, on attends que tout le monde passe avec Gaétan avant de se lancer. Pour ma part j’avais une petite appréhension (la honte bourru a peur!) de me faire mal à la cheville. Mais bon…
Peu préoccupé par le chrono, je m’élance dans la descente, m’arrêtant pour refaire quelques passages… J’arrive à fond au niveau du gros saut, que je n’étais pas sur de sauter, mais la j’entends tout le monde me dire de bourriner! Je réfléchis pas et je saute. Réception loupée mais je remonte et continue sur la fin qui est vraiment vraiment bien agréable! Et l’épreuve se finit arrivé sur le chemin.

Je remonte aussitôt pour réessayer le saut, on se retrouve avec quelques autres en haut du rocher : Nico Potier, Thibault, Paul, Babs…. On enchaîne les sauts chacun notre tour, on laboure bien la réception! Peu arrivent à rouler à la réception mais le saut est vachement agréable à prendre, les sensations sont grisantes! Il y a quelques personnes qui restent regarder, c’est cool et ça nous motive!

L’heure de décoller arrive, on descend et la Gérard nous offre le repas de midi en remerciement. On se tape donc une petite binouze avec un bon sandwich avant de remonter enlever les rubalises et les piquets du tracé de la descente.
On file ensuite au hockey dans la salle des inscriptions ou il y a visiblement des problèmes liés aux prises de repas « tirés du sac » dans la salle. Nous avions mangés avant donc pas concernés pour cette fois ci, mais nous avons eu aussi ce soucis dans la salle du street. Un papy était venu nous faire des remarques car on mangeais et on ne consommait pas…. « euuuh comment te dire qu’on a organisé le trial, le street, qu’on est crevé, qu’il pleut à torrent dehors et qu’on a faim??! »
Bref…
On enchaîne ensuite sur les finales de basket  et notamment la « classique » : AOC-WOOM!
On est agréablement surpris du match! Les woom n’ont pas été franchement menacés mais on les sent mis en difficulté, quelques fois pris en défense ou en attaque… Ça leur arrive rarement de repartir dans leur camp sans avoir un panier de plus au compteur et pourtant lors de ce match c’est arrivé plusieurs fois! C’est pas commun et ça fait plaisir.
Les lyonnais remportent finalement le match avec un écart de point ne laissant pas de doutes sur leur supériorité mais c’était agréable à regarder.

Les finales de hockey suivent et choc! >> Le terrain est une patinoire! Le hockey qui est d’habitude super rapide, plein d’appuis est complètement limité! On voit des riders, dont leurs aisance sur un mono n’est plus à démontrer comme des Adrien Delecroix ou Djifouze, tomber lors d’une accélération trop violent ou un virage trop sec…. C’est dommage!
On termine enfin par les podiums puis on file au camping. On se rend à la salle commune qui est fermée suite à la vitre cassée et on voit que tout le monde squatte dans la salle de bain; juste à côté. C’est blindé de monde donc on décide d’aller picoler nos rhums dans la tente, tranquillement.
On discute en sirotant le « BB » de Damien (Bénédictine/Cognac). On se couche vers je-sais-plus-quelle-heure!

CFM2012 - Samedi 3 novembre
Album : CFM2012 - Samedi 3 novembre
Cross Descente Basket Hockey
46 images
Voir l'album

Dimanche 4 novembre.
Réveil assez dur pour moi : l’église qui sonne à 8h!

Syndrome encéphalo-rectal général, on prend le pti déj’ vers 9h, tranquillou. On range ensuite la tente et nos affaires en discutant avec tous ceux du camping, un petit bisous au PLBP qui s’en vont le matin. Flup part en fin de matinée.
Puis on se rend à la salle du hockey, pour l’arrivée du marathon. On mange des sandwichs dans la salle, fait des bisous à tout le monde et je m’en vais vers 14h, suivi de pas longtemps par Damien. Gaétan à encore quelques jours de congés pour continuer à ranger/filer un coup de main aux Lasc’arts.

Au final une bonne petite CFM sympathique! Même si, en organisant/aidant à organiser plusieurs épreuves, on a pas trop profité. C’était super agréable de gérer certaines épreuves et cela nous a fait plaisir mais pour le coup on à loupé pas mal d’épreuves et on a pas trop eu le temps de se poser avec tout le monde. Les quelques jours sont passés a une allure folle!
Merci aux Lasc’arts et à tout ceux qui ont filés un coup de main!

@ bientôt sur le mono!

Le druide/Bourru.




CFM 2012 – Vendredi 2 novembre

9112012

[mode coup de gueule ON] Pour la petite histoire, on à bien fait d’aller se coucher hier soir car on apprends qu’une vitre de porte à été cassée. On trouve ça vraiment dommage, navrant, désolant, déprimant de se voir qu’a chaque CFM il y a de la casse dans les salles mises à disposition. On a l’impression que les monocyclistes ne savent pas faire la fête. Pas sans faire de casse du moins.
C’est bien beau de se plaindre  car il n’y a pas de salle mise a disposition pour se retrouver mais lorsqu’on voit ce qui arrive à ces salles. Alors oui ce n’est peut être pas représentatif de la majorité des monocyclistes, oui c’est peut être un simple accident mais les faits sont la : à toutes les CFM il y a eu des dégradations dans les locaux mis à dispo.
[Mode coup de gueule OFF]

Mini grasse mat’ le matin car on (enfin Gaétan) zappe l’athlétisme où il était inscrit pour aller finir les zones de trial. On ajuste certains trucs, fignole deux ou trois zones pendant environ 2h et on rajoute quelques trucs au street.
Mais? Mais?! …Oui, c’est déjà l’heure de l’apéro! Un petit apéro/repas improvisé sur un touret de câble en attendant le gros rush des trialistes, l’épreuve débutant à 14h. Malheureusement le temps se couvre aussi vite que les bières coulent dans nos gosiers! On décide donc (avec l’accord de Gérard des Lasc’arts) de ne faire qu’une session de 2h au lieu de deux sessions de 1h30 séparées par 30mn de pause en espérant ainsi éviter la pluie.
On commence à peu près à l’heure mais cela ne suffit pas : les gouttes tombent à peine l’épreuve commencée. Je distribue les cartons aux derniers compétiteurs à la bourre avant de filer sur une zone. J’ai le temps de faire 3 essais avant que l’épreuve ne soit annulée. J’entends beaucoup de monde râler, mais il vaut mieux stopper plutôt que d’avoir une blessure liée aux palettes trempées et glissantes.

Nous, et particulièrement Gaétan qui s’est beaucoup investit pour le trial, avons les boules. Mais on a pas le temps de se poser car si le trial est annulé il faut avancer l’épreuve de street, qui forcément n’est pas prête! On enlève une barre, rajoute des tas de palettes pour foot plan, bricole deux trois trucs, cherche des juges etc… et on essaie de commencer sans trop traîner. Il n’y a malheureusement que 3 juniors mais les experts sont une quinzaine.
Avec les avis de pas mal de riders, j’avais décidé de faire des runs de qualifications classiques (un groupe qui passe de zone en zone) et de finir sur une finale ou le rider avait le park complet pendant un temps imparti. Ça me parait être la meilleure solution pour les riders et pour le public….

Pour ceux qui n’y était pas, le classement final :
Cleden Guichard : 3ème
Mario Bel : 2ème
Eddie Ducol : 1er

Je tiens à souligner le run de Nicolas Potier qui a fait le street en BC!! Bien joué mec! ;)

A peine finit, on démonte pour laisser la place aux podiums d’athlétisme. On construit dans le même temps des zones de speed trial afin d’avoir quand même quelque chose à se mettre sous la dent pour les trialistes. Il y avait des zones pour chaque catégories : espoir, expert et élite. Il y à, dans chaque catégorie, deux zones identiques, côte à côte, empruntées par deux riders en même temps, le but étant d’arriver le plus vite possible à franchir la zone.
Chez les roues flaquettes, les uniques participants étaient Michel et moi. On ne s’étendra pas sur nos passages…. :)

L’épreuve se termine assez vite et comme on voit pas mal de monde rouler sur les zones, on laisse un peu de temps avant de tout démonter. On range les palettes, nettoie la salle (merci a tout ceux qui ont laissé leurs ordures!) et…. ON SE POOOOOSE!!!! Ah ça fait du bien de respirer un peu…. ! :)

On discute un peu avant d’aller prendre une douche dans le gymnase, vers 1h du mat’. On rentre ensuite au camping et on file vers la salle « commune », boire un peu de rhum, chanter avec les copaing’ mais, crevés, on va se coucher rapidement, dans les 2h.

Merci à ceux qui nous ont filé un coup de main pour ces épreuves, notamment Babs et T’toy! ;)

CFM2012 - Vendredi 02 novembre
Album : CFM2012 - Vendredi 02 novembre
Trial Street
52 images
Voir l'album



CFM 2012 – Mercredi 31.10.12 et jeudi 01.11.12

6112012

Et voici venue l’heure de la CFM, tant attendue par la communauté monocycliste!

La CFM n’a pas commencée à la même date pour chacun d’entre nous, Flup, Damien et moi avons réellement commencé le jeudi matin mais Gaétan avait pris toute sa semaine avant pour filer un GROS coup de main : accompagné par quelques Lasc’arts et les monobos ils ont effectués les tracés des épreuves tout terrain et se sont occupés du montage des zones de trial ainsi que celles du street en suivant les plans que je lui avais fourni.
Personnellement, je suis parti le mercredi matin d’Alès, chargé Oscar (des CTB) et Noé (un pti nouveau des conv’) à Lyon. Nous écoutons gaiement une compil’ de musique celtiques d’Oscar mais également ça, car nous craignons le froid en Alsace, 6 ou 7  fois histoire de se réchauffer pour arriver vers 16h en Alsace. (Je n’ai pu faire de compilation « A la Pablo », n’ayant plus d’ordinateur!)
Après les inscriptions et les avoir déposé au camping je suis passé voir Gaétan, en plein montage du trial dont une bonne partie était déjà faite, et jeter un coup d’oeil au street. Un peu dégoûté de voir que la soirée festive à lieu ce soir et que je ne peux y être (j’ai passé la nuit dans les vosges, chez pôpa de pôpa bourru). Je vais donc laisser Gaétan vous narrer cette soirée fabuleuse :

Oui, belle soirée en effet, elle s’est passée dans la salle du music hall du paradis des sources, très bel endroit ou nous avons mangé en regardant les numéros de freestyle. Cette année beaucoup de groupe, un bon point pour initier les gamins au freestyle, mais malheureusement pour le reste des catégories, peu de numéros de couples et individuels, de plus, beaucoup de grosses pointures manquaient et même Nicolas et Amandine sont tombés plusieurs fois dans leur numéro. En dehors de ça, j’ai pu enfin avoir le temps de dire bonjour et discuter avec tous le monde. La soirée se termine sur un échantillon du spectacle de la troupe du music hall. Puis direction le camping, ou les dijonnais me prennent en pitié quand ils voient que je dois encore monter ma tente, je me couche donc dans la leur.

Jeudi 1er novembre.
Le matin, nous nous étions fixé  rendez-vous vers 9h30 avec Gaétan pour finir le montage des zones de trial. Flup et Damien étant arrivé entre temps, nous sommes d’abord passé aux inscriptions ou forcément on traînasse : entre dire bonjour à tout le monde, essayer le monocycle à roue libre, et jeter un coup d’oeil au supermarché du monocycle qui s’est installé on ne commence pas de très bonne heure à remuer de la palette!

Le soleil est au rendez-vous, et je pense naïvement qu’on va passer un bon week-end météorologiquement parlant! On rajoute quelques zones espoirs et élite, on modifie/fixe/sangle/visse/râle/coupe/scie/deux trois trucs en compagnie de nos côpains PLBP : Babs et T’toy, toujours présent aux postes lorsqu’il s’agit d’imaginer des zones saignantes!
On décide de décoller car il est 13h et on doit filer au basket!  On cherche le gymnase et lorsqu’on arrive c’est complètement à l’arrache! Pablo est fin prêt et nous houspille « Putain les gars on joue à la fin de ce match! » On est pas habillé, il faut que je monte mon monocycle et Alex n’en a carrément pas!
On se magne, cherche des chasubles, je n’ai même pas le temps de régler ma hauteur de selle que déjà  le match commence!
On démarre contre les troubadours, match qui n’est pas très interressant. Le nom de notre équipe inspire tout de suite les notions de sérieux, discipline et entraînements rigoureux que nous avons fait : Apéritivo Doccia! Et pourtant l’équipe d’en face effectue un pressing à deux lors de nos remontées, déjà qu’on a du mal sans rien…^^
Bref on perds ce match et on va manger et boire une petite bière bien méritée, vers 14h. On ne prends pas trop le temps de se poser non plus car premièrement il commence à pleuvoir (on mange dehors) et deuxièmement notre second match va commencer, contre une petite équipe prometteuse… : les woom! ^^

Et la mes amis, vous auriez vu cette leçon de basket qu’on leur à donné!  Eux qui se pavanaient honteusement de nous mettre un score de 50 ou 60 points au début du match ont bien déchanté lorsque le score s’est bloqué à 48-0!! La honte!!! :)
Un petit peu plus sérieusement, ils nous connaissent déjà et savent à quoi s’attendre. Ils y vont mollo et enchaînent panier sur panier. Au fil du match, notre défense se fait beaucoup plus agressive, notamment de la part de Bourru qui n’est pas venu enfiler des fraises : Défense « a la panthère », poussette des deux mains dans le dos à Djif’, appui sur le torse à Néné en plein shoot pour rétablir l’équilibre…. bref, du gros niveau! Même les arbitres sont acquis à notre cause et ne sifflent plus rien tellement l’ambiance est bonne et le match plié avant d’avoir commencé. On passe quand même un super moment avec eux, les vannes fusent, on se retrouve à la mi-temps pour parler, c’est super agréable! (Même si eux doivent se faire un peu chier sur le terrain!)
On enchaîne ensuite contre les Anim’a fond bleu contre qui on fait égalité (8-8), et on perds enfin contre l’équipe belge. Ça y est : le basket est fini pour nous!

Vu le nom de notre équipe, vous vous doutez de la suite des évènements! On glisse à Djif’, en plein match, qu’on file à l’apéro douche : « Bataaaaards » et on va se prendre une petite binouze sous l’eau chaude du gymnase en chantant « Jan Logeman »! ;)

On file ensuite au flat, ou nous arrivons après les qualif’, juste avant les finales juniors. Damien, en grand showman, effectue son run sur une musique de Francky Vincent choisie par Max, et pendant lequel il éblouit tout le monde! Pas par son niveau mais plutôt par son accoutrement : entre le « Michel » style et le gangnam style, c’est  juste ENOOOORME!! Le public est conquis!
Les finales s’enchaînent ensuite et pour ceux qui n’y était pas :
Petite finale : Bobousse-Adrien Delecroix
Finale : Damien Dyonne-Dominik Villasi
Damien finit 1er, Dominik 2nd et Adrien 3ème.

Il est 21h, une soirée vidéo va avoir lieu dans une autre salle mais nous n’y allons pas : il faut qu’on monte notre tente! Et sous la pluie s’il vous plait, sinon ce n’est pas marrant! Du coup on mange au camping, dans la salle prévue à cet effet ce qui est plus agréable que dehors : tables de brasseries, congèl’, chauffage… Une bonne assiette de pâtes avant de continuer la soirée en sirotant un petit rhum (la soirée vidéo est finie).

Tout d’un coup une marée de personne arrive : des CTB en folie, Pignoler Crew, des allemandes…..
On improvise une mini Kalice Cup avec tout ceux qui ont ramené une bouteille : benouze, Alexis Lebeau, Max Cabot, Yvon, Damien et moi (désolé si j’en oublie) . Parmi les bouteilles présentées : Tige de beu, noix/noisettes, citron basilic, « grosse bertha », « tintin », pomme/vanille, thé, datte/figue….et d’autres!
Yvon de Forca’, citron/basilic termine 3ème
Benouze, pomme/vanille 2ème
Et Bourru, datte/figue : 1er!!!!!
J’aurais au moins terminé 1er une fois dans ma vie dans une CFM! :)

La soirée continue ensuite en chantant, discutant, buvant, se faisant des bisous etc…. mais on décide d’aller se coucher lorsque ça pars en c….acahuète! Lorsque des mecs se font mettre dans le congèl’ et que la bouffe à l’intérieur est pillée… On rejoint nos sacs de couchage vers 1h.

CFM 2012 - Jeudi 01.11
Album : CFM 2012 - Jeudi 01.11
Montage du trial Basket Flat
43 images
Voir l'album






Info algerie foot |
footroom |
hadygo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LAMBESC RAID AVENTURES
| Muay Thai Spirit
| AS.KARATE-DO Noyers-sur-Cher