vélodatienne 2012

5 07 2012

La vélodatienne à eu lieu le 19 et 20 avril 2012, et comme depuis maintenant 3 ans, nous y avons participé.

Cette année, nous avions présenté notre char de l’année dernière mais avec une amélioration puisque en plus de selles super confortable, nous avions rajoutés une bétaillère avec de quoi envoyer des watts. Après le tour d’honneur, Marie et Nanncy décident de monter dans la remorque en cours de route, la remorque n’a pas supportée l’assaut, et au premier virage elle benne avec tout le monde dedans :s la remorque finie vrillée, et des bobos pour Nanncy et Marie. Pendant que le char continue de tourner, on rentre au stand avec la remorque. Trop abimée et trop dangereuse, on la laisse de coté pour se concentrer sur la course et l’apéro.

 

Tout au long de la course on subit la fatigue du char de l’an dernier et les mauvais choix de réparation. En dehors des crevaisons à répétition, Le vélo du milieu que nous avions redressé pour améliorer la direction, se retrouve avec son pédalier décalé par rapport à la roue, ce qui force sur la chaine et la casse… pleins pleins pleins de fois. Et de toute façon on finira par mettre une chambre à air pour tirer sur le guidon du vélo qui n’est toujours pas assez redressé.

Sans oublié la roue arrière du vélo de droite qui avait rendue l’âme l’année dernière et que nous avions remplacée par une roue aussi vielle, mais en bon état… du moins nous le pensions. Elle s’est mise à prendre de plus en plus de voile, jusqu’à ne plus passer dans le cadre (un où deux trottoirs aidant). Voyant le coup venir, nous avions rachetée une roue en urgence, seulement il fallait remettre les pignons sur la roue neuve. Une fois le corps roue libre explo…. euh… démonté avec les billes et les dents du cliquet étalés dans le gravier, nous nous rendons compte que de toute façon le corps de roue libre ne se dissocie pas des pignons et que l’on ne pourra jamais les monter sur la nouvelle roue. Donc, pendant que certains cherchent les billes et les dents du cliquet, d’autre cherchent une solution. Finalement la technique du bourrin fut adoptée, debout sur la jante pour la redressée un maximum, on retrouve les pièces dans le gravier, on enlève la saleté dessus, on remonte le tout, on vire les freins, et roulez jeunesse.

Avec tous ce bazar, on arrive quand même à profiter du barbecue. Dans la soirée, la pluie commence à arrivée en même temps que les ennuis. Pendant que les jeunes roulaient, ils ont doublés un autre char, et pendant le dépassement un vélo les doubles et leurs fait une queue de poisson, pour l’éviter ils se serrent à droite et rentrent dans l’autre char, qui, lui, est en ferraille. En résulte, des petits bout de carrosserie de notre char un peu partout sur la route. On rentre au stand avec la carrosserie sous le bras et comme la pluie commence sérieusement à tomber, on décide de laisser passer l’orage avant de réparer. Durant ces longues heures Aymeric a quand même choisi de rouler avec son vélo, bien évidemment il a été trempé de la tête aux pieds. Dés que le temps s’est un peu calmé, les jeunes ont pris les outils pour refaire la carrosserie et sont repartis rouler.

Tout se passait bien jusqu’au matin ou cinq rayons ont cassés sur la roue avant, ils n’ont pas tenus face la terrible cadences des jeunes malgré leurs avoir dit plusieurs fois d’y aller mollo (on aurait du mettre des roues QU-AX). Heureusement qu’Alex a trouvé une roue qui allait bien dans son garage magique.

 

La fin de la course s’est passée en douceur comme la météo. Malgré toutes ces aventures Alex et moi avons pu rouler avec le Nimbus 36 pouces que Jeannot nous avait prêté, l’occasion pour nous de rouler sur une grande roue en toute « sécurité ».

 

Voilà, maintenant, je crois que l’on est prêt pour d’autres courses d’endurance telle que les 24h du Mans. Du moins sur une autre base de char, car même si notre chassis est digne d’un char Panzer le reste n’a pas tenu. Les jeunes se sont proposés pour en refaire un sur des bases de vtt, car plus costaud et comme ça on aura plus de pièces standards. Reste plus qu’a trouver un autre thème.

 

A plus tard dans le char.

 

Gaétan


Actions

Informations



Une réponse à “vélodatienne 2012”

  1. 6 07 2012
    Jc (11:45:22) :

    T’as quand même oublier d’évoquer l’inondation des tentes par le trop plein des égouts, simple petit détail!!!

    Répondre

Laisser un commentaire




Info algerie foot |
footroom |
hadygo |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LAMBESC RAID AVENTURES
| Muay Thai Spirit
| AS.KARATE-DO Noyers-sur-Cher